france.tv
Parole d'expert

Ces soins que mon bébé n’aime pas !

3 min de lecture
Publié le 28.01.2020 à 12h18 
(mis à jour le 29.01.2020 à 13h52)

Il y a un tas de choses que votre bébé n’aime pas. Et parfois, en tant que parents, vous vous sentez un peu démunis. Pas de panique, notre pédiatre vous explique comment vous y prendre. 

Dès ses premiers jours, le bébé ressent tout : son, toucher, vision, bercement, température… Il découvre ainsi un monde sensoriel, avec des moments plus agréables... et d'autres moins !

À la naissance et les mois suivants, les bébés sont beaucoup plus réceptifs aux bruits. Ils ont une hyperacousie et vont facilement sursauter si un objet tombe ou si un son est fort. Notre pédiatre, Arnault Pfersdorff, recommande de ne pas parler trop fort et de réduire un maximum les bruits parasites.

Il en est de même pour la lumière. À la naissance, le bébé passe d’un environnement sombre à la pleine lumière. C’est pour cela qu’on réduit un maximum la luminosité en salle d’accouchement. Il faut lui laisser le temps de s’habituer. 

Les positions que bébé n’aime pas

Le nourrisson déteste généralement qu’on le mette sur le ventre. Il est pourtant conseillé aux parents de le faire régulièrement, toujours sous surveillance et en respectant des limites de temps. Notre pédiatre nous explique : 

« Ça lui permet de prendre confiance en lui. De pousser sur les avant-bras, de relever la tête pour développer ses muscles, ce qui lui évitera le crâne plat plus tard.  Sur le ventre, il bouge les jambes et va se masser le ventre sur la table à langer. Une autre position que bébé n’aime pas, c’est lorsqu’on lui allonge la jambe afin de le mesurer, d’avoir les jambes fléchies. » 

Mon bébé n’aime pas l’eau !

Il y a aussi des manœuvres quotidiennes, comme le bain, qui peuvent devenir complexes pour les parents. 

Parfois, c’est le contact de l’eau qui provoque les pleurs du bébé. Le bain devient alors une scène difficile. Notre pédiatre conseille : 

« Dans ces cas-là, il faut s’adapter, il faut y aller progressivement, le rassurer. Peut-être qu’un de ses contacts avec l’eau ne s’est pas bien passé. Il faut l’accompagner en douceur pour le baigner. »

Moucher le nez de son enfant : quelle galère !

Autre manœuvre délicate, nettoyer le nez de son bébé. Pour rappel, n’utilisez le mouche bébé qu’après conseils de votre médecin, en cas de rhinite obstructive. Dans ce cas-là, on bouche l’autre narine et on aspire avec l’appareil. 

Le reste du temps, quand votre enfant a le nez pris, nettoyez lui avec du sérum physiologique. Pas plus de deux à trois fois par jours. Notre pédiatre vous donne son conseil pour ce faire : 

« Ne nettoyez son nez pas plus de 2 à 3 fois par jours. N’oublions pas que c’est un orifice ! Il faut mettre le bébé sur le côté, on applique quelques gouttes de la dosette de sérum physiologique, on laisse en place, on applique un jet plus fort, on penche en amont bébé puis on nettoie avec un mouchoir sa narine ».

Quoi qu’il en soit, il faut accompagner l’enfant et lui expliquer en même temps ce qu’on est en train de lui faire afin qu’il soit en confiance. 

La rédaction de La Maison des Maternelles

Expert

Arnault Pfersdorff

Pédiatre

expert-photo