france.tv
Parole d'expert

C'est pas tabou : pendant toute la grossesse, même pas un petit verre ?

2 min de lecture
Publié le 04.10.2019 à 12h07 
(mis à jour le 04.10.2019 à 13h44)

Réponse avec notre sage-femme Anna Roy.

Complexe, grossière ou peut-être improbable : C'est pas tabou répond à TOUTES vos questions sur la sexualité, la parentalité, le couple, l'accouchement, la grossesse, l'anatomie... et avec l'aide d'un professionnel ! Aujourd'hui c'est Louise, enceinte de 8 mois, qui se demande :

« Est-ce que si je bois juste un verre pendant la grossesse, mon bébé va être alcoolisé ? »

On a été voir notre super sage-femme Anna Roy pour lui demander de répondre à Louise, et, sur ce point, Anna est elle intransigeante  :

« Alors là, je suis désolée, je vais être intraitable, et oui, je vais dire aux femmes ce qu’il faut faire ! L’alcool c’est la première cause de handicap mental hors origine génétique. »

La prudence veut donc que l’on s’en tienne rigoureusement à zéro alcool pendant la grossesse, même si ce n’est qu’un "petit verre". Car les conséquences peuvent être graves, comme le rappelle Anna :

« J’ai vu des bébés massacrés par l’alcool. Donc moi, je ne plaisante plus avec l’alcool ! On s’abstient pendant 9 mois, point. Vous ferez la fête après ! »

Rappelons, qu’en France, chaque jour, 1 enfant naît avec des conséquences liées à la consommation d’alcool de sa mère pendant la grossesse. 

Le syndrome d’alcoolisation fœtale est l’effet le plus grave de la consommation d’alcool pendant la grossesse, et se manifeste par un retard de croissance, des anomalies faciales, des malformations et des atteintes cérébrales, et concerne encore près d’une naissance pour 1 000.

à noter

Si vous êtes enceinte et que vous ressentez des difficultés à arrêter de boire, ne tardez pas à vous faire aider : des professionnels de santé peuvent vous accompagner. Consultez aussi le site alcool info service, ou le 0 980 980 930.
La rédaction de La Maison des Maternelles

Expert

Anna Roy

Sage-femme

expert-photo