france.tv

Aujourd'hui en France, 100 000 nouveau-nés dépendent de l’aide alimentaire

2 min de lecture
Publié le 07.05.2021 à 13h46 
(mis à jour le 17.05.2021 à 10h53)

« Des mamans doivent diluer le lait infantile au-delà des doses, pour faire tenir la boite plus longtemps »

Valérie Daher est directrice de l’association Break Poverty, qui lutte contre la pauvreté des enfants en France. L’association, en partenariat avec le Secrétaire d’État à l’Enfance et aux Familles et l’Agence du don en nature, lance l’opération « Urgence Premier Pas » pour venir en aide aux familles dans le besoin.

LMDM : La pauvreté explose aujourd’hui en France ?

Valérie Daher - Oui. La crise sanitaire a plongé dans la précarité un grand nombre de familles, et notamment des jeunes parents. On compte aujourd’hui 2 millions de personnes qui en France dépendent de l’aide alimentaire pour survivre. 50% d’entre elles n’en dépendaient pas il y a 1 an. Parmi toutes ces personnes, il y a des parents, et aujourd’hui 100 000 nouveau-nés dépendent de l’aide alimentaire pour pouvoir subvenir à leurs besoins essentiels.

Pour les jeunes parents, on imagine la source de stress énorme que cela doit être…

Complètement. Des mamans nous expliquent qu’elles n’ont pas suffisamment de lait pour nourrir leur enfant, et qu’elles doivent diluer le lait infantile au-delà des doses pour faire tenir la boite plus longtemps. D’autres parents nous expliquent qu’ils n’ont pas suffisamment de couches pour toute la journée, et qu’ils restreignent leur utilisation à la nuit. Ou des parents qui à partir du 15 du mois, sont dans des situations de stress énorme, car ils ne savent plus comment ils vont nourrir leurs enfants. Une enquête récente de Break Poverty montre qu’une famille défavorisée sur 3 peine à répondre aux besoins essentiels de leurs enfants.

De quoi l’association a-t-elle besoin ?

Nous avons besoin d’acheter ces kits de produits essentiels pour ces familles. L’objectif de l’opération « Urgence Premier Pas » est de fournir à 50 000 bébés avant l’été ces kits qui comprennent couches, petits pots, lait infantile, lingettes… pour que les parents puissent tenir les 3 prochains mois. Grâce aux partenariats, ce kit nous coûte 76€. Avec ces 76€, on peut répondre aux besoins de ces parents et de ces milliers de bébés pendant 3 mois. Nous avons besoin du soutien de tous, des entreprises pour obtenir ces produits au prix le plus bas ou gratuitement, mais aussi des donateurs particuliers. 

La rédaction de La Maison des Maternelles