france.tv

Après une semaine, comment se passe le retour à l'école ?

2 min de lecture
Publié le 18.05.2020 à 12h00 
(mis à jour le 18.05.2020 à 13h02)

Ce lundi 18 mai, 150 000 collégiens doivent reprendre les cours. La semaine précédente, les crèches, écoles maternelles et élémentaires rouvraient aux écoliers.

Après les crèches, maternelles et écoles élémentaires, c’est au tour des collèges de rouvrir leurs portes à partir de ce lundi 18 mai. Seuls les établissements situés en zone verte sont concernés, pour les classes de 6e et 5e. Pour les élèves de 4e et 3e ainsi que les lycées, le ministre de l’Éducation prendra une décision à la fin du mois de mai.

En attendant cette reprise, la semaine passée, ce sont près d’1,5 millions d’élèves qui sont retournés à l’école, comme l’a déclaré Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation à Public Sénat, mercredi 13 mai :

 « Il y a plus de 90 % des communes qui ont réussi à ouvrir. Cela représente 85 % des écoles environ. »

Dans l’école maternelle, Raymond Poincaré de la Courneuve (93), ils étaient 9 à faire leur rentrée, au lieu des 85 habituels. Une situation qui peut s’expliquer par la peur des familles, selon Nicolas Brault, directeur de l’établissement, qui s’est confié à LMDM durant cette reprise :

« Ce qui change pour les enfants c’est cette interaction qu’ils n’auront plus aussi facilement avec les autres élèves. Un des avantages cependant c’est que l’on peut imaginer qu’avec des petits groupes les apprentissages pourront être individualisés et personnalisés pour chaque élève. »

Invité de RTL ce lundi matin, le ministre de l'Éducation a cependant déclaré que 70 cas de Covid-19 avait été détectés dans les 40 000 écoles depuis les réouverture. Les établissements concernés ont donc dû fermer. Une situation qui semblait moins inquiéter le ministre que celle du décrochage scolaire, qui concerneraient 500 000 élèves, comme il l’a rappelé à l’antenne :

« Ce phénomène est ma première préoccupation. Il faut réhabituer la société à retourner à l’école. Ce n‘est pas secondaire, c’est fondamental. Nous irons chercher ces enfants au cours des semaines du mois de mai. »

La rédaction de La Maison des Maternelles