france.tv

Allongement du délai légal de l’IVG 

2 min de lecture
Publié le 01.03.2022 à 15h48 
(mis à jour le 04.03.2022 à 16h07)

Le délai autorisé pour un avortement passe de 12 à 14 semaines de grossesse. L’IVG instrumentale est étendue aux sages-femmes. 

Deux semaines supplémentaires

Mercredi dernier, les députés ont adopté à 135 voix pour, 47 contre et 9 abstentions, la loi prolongeant le délai légal de l’avortement en France. Dorénavant, les femmes bénéficient d’une IVG jusqu’à 14 semaines de grossesse au lieu de 12. 

Selon des chiffres officiels, entre 2000 et 5000 femmes partent chaque année à l’étranger pour se faire avorter, dans des pays où l’IVG est accessible plus tardivement.

L’IVG instrumentale accessible aux sages-femmes

Depuis 2016, les sages-femmes peuvent réaliser les IVG médicamenteuses. Désormais, la loi leur permet de réaliser l’IVG instrumentale, jusqu’à la 14èmesemaine de grossesse. Les sages-femmes seront formées à cette pratique.

Un répertoire 

La loi instaure un répertoire contenant les coordonnées de tous les professionnels (médecins et sages-femmes) qui pratiquent l’IVG sur tout le territoire français. 

La rédaction de La Maison des Maternelles