france.tv
Parole d'expert

Allergies saisonnières : quels sont les symptômes ?

1 min de lecture
Publié le 04.06.2020 à 15h47 
(mis à jour le 05.06.2020 à 14h34)

Nez qui coule, eczéma : comment reconnaître une allergie saisonnière chez un enfant ? Quand faut-il s’inquiéter ? On en parle avec le Dr Pfersdorff.

Allergies de types respiratoire 

Il n’est pas toujours évident de déceler une allergie chez un tout petit. Voici quelques symptômes recensés par notre pédiatre : 

  • Les yeux qui piquent : l’enfant ne saura pas forcément l’exprimer, cela peut se remarquer si l’enfant porte la main à ses yeux ou cligne particulièrement des paupières. 
  • Des picotements dans la gorge : là aussi, difficile à déceler si l’enfant ne sait pas l’exprimer. 
  • Les yeux rouges. 
  • Un écoulement des yeux. 
  • Un écoulement du nez. 
  • Des éternuements répétés.
  • Une toux. 
  • De l’asthme : asthme se caractérise par un essoufflement, une respiration sifflante et une sensation de pression thoracique. Cela s’accompagne parfois d’une toux. Cela suit souvent une rhinite. 
  • Plus grave, mais plus rare avec le pollen, il peut se produire des chocs anaphylactiques. C'est une urgence médicale causée par une réaction allergique immédiate. Il faut dans ce cas contacter expressément les secours. 

Des problèmes digestifs

Il arrive que les allergies saisonnières se manifestent par des problèmes digestifs uniquement. Constipation, diarrhées, douleurs abdominales, peuvent être dues à des allergies. 

Réactions cutanées 

Des problèmes de peau peuvent également se manifester en réaction à une exposition au pollen, parmi eux : 

  • Des plaques d’eczéma,

  • De l’urticaire,

  • Des démangeaisons.

Quand consulter ?

De façon générale, il est préférable de consulter en cas de doute sur une allergie saisonnière, le médecin effectuera des tests et prescrira peut-être un traitement à votre enfant. Mais les signes d’alertes pour une consultation en urgence sont : 

  • Une forte réaction épidermique : plaques sur tout le corps, enflures, petits boutons.
  • Difficultés respiratoires importantes, surtout si l’enfant n’est pas traité contre l’asthme. 
La rédaction de La Maison des Maternelles

Expert

Arnault Pfersdorff

Pédiatre

expert-photo