france.tv

Allaitement : pourquoi le frein peut gêner ?

2 min de lecture
Publié le 23.03.2021 à 18h35 
(mis à jour le 29.03.2021 à 12h17)

Le frein de la langue ou de la lèvre peut avoir des conséquences sur l’allaitement au sein. Carole Hervé, conseillère en lactation, nous éclaire.

Chaque personne possède un frein de langue, un frein de joue, et un frein de lèvre. Carole Hervé, consultante en lactation nous en dit plus sur ces petits bouts d’anatomie assez méconnus :

« Nous ne savons pas exactement à quoi ils servent mais nous savons que dans une petite partie des difficultés d’allaitement le frein peut être incriminé et éventuellement poser problème. »

frein langue et levre

La spécialiste nous explique pourquoi :

« Lorsque le bébé tête, il ouvre bien sa bouche et tire bien sa langue qu’il va placer sous le mamelon de la mère. Cependant si la langue est retenue par une bride (NDLR : le frein) évidemment le bébé a moins de facilité à têter et il peut blesser sévèrement les mamelons de sa maman. »

bebe tete frein

Les conséquences sont alors néfastes à la fois pour l’enfant et pour la mère : 

« Le bébé va prélever moins de lait. La maman a mal et ses douleurs peuvent freiner l’éjection quelque part. En tout cas la mère a moins envie de mettre son bébé au sein. On pense aussi qu’il peut y avoir des répercussions plus tardives parfois sur l’élocution, sur la coordination de la succion, la déglutition, respiration. »

La rédaction de La Maison des Maternelles