france.tv

Affections de la peau chez le bébé : les reconnaître et les soigner

4 min de lecture
Publié le 25.06.2020 à 14h49 
(mis à jour le 25.06.2020 à 14h55)

Ce n’est pas une nouveauté, la peau d’un bébé est fragile : fesses rouges, acné du nourrisson, eczéma, impétigo... De nombreux problèmes peuvent ainsi faire surface. Le Docteur Pierre-André Becherel est dermatologue, il nous donne des clés pour prendre soin de la peau de votre tout-petit. 

Bébés, adultes ce n’est pas la même peau  

Jusqu’à 4-5 ans, les enfants n’ont pas la peau mature comme celle d’un adulte. Ils ont une peau plus fragile avec une perte en eau plus importante, une sécheresse de la peau plus marquée. De plus la surface de la peau des bébés est plus importante par rapport à leur poids que chez l’adulte, par conséquent lorsque l’on applique un produit sur un bébé, il se retrouve en concentration plus importante dans son organisme. C’est pourquoi il vaut mieux bien choisir les produits que l’on utilise. C’est important d’hydrater quotidiennement la peau des bébés car la sècheresse favorise les maladies de peau. 

Acné, boutons de chaleur, varicelle, et compagnie : les reconnaître 

  • L’acné du nourrisson 

L’acné du nourrisson est bénin et fréquent. Il est dû à la poussée hormonale des premières semaines de la vie du bébé. On le trouve principalement sur le visage et les épaules, comme chez l’adolescent. Ce sont la plupart du temps des petits boutons blancs, des microkystes. Normalement, cela passe relativement vite et ne laisse pas de cicatrices, mais en cas de poussée très marquée, notre spécialiste conseille un traitement doux : 

« On peut utiliser des produits, comme chez les adolescents mais à très faible dosage. Des produit anti-acnéique très doux type cutacnyl, éclarant, panoxyl qui sont vendus en pharmacie, cela peut aider à faire passer les boutons un peu plus vite. Mais pas de panique, ça passera ! » 

  • La varicelle 

Il est relativement facile de reconnaître la varicelle. Elle se caractérise par des éruptions cutanées, des boutons rouges sur tout le corps, même les mains et le cuir chevelu. En cas de varicelle il faut consulter son pédiatre qui donnera un traitement pour assécher les boutons. 

  • Les boutons de chaleur 

Ils sont rouges et se trouvent principalement sur les zones de transpiration. On peut aussi parfois en observer dans le dos quand la peau macère sous le body. Il n’y a rien à faire, nous assure le Dr Becherel, ils disparaîtront avec la fin des fortes chaleurs. 

  • L’eczéma

Aussi nommé dermite atopique, l’eczéma se caractérise par des plaques rouges sur le corps. Cela évolue par poussées. Tout facteur de stress comme les poussées dentaires ou les douleurs au ventre peut favoriser ces poussées. 

  • L’impétigo

C’est une infection bactérienne due à un streptocoque et/ou un staphylocoque. Cela forme des lésions qui ressemblent à des croutes qu’on appelle « mélicériques » c’est à dire qui ont un aspect proche du miel. Cela peut apparaître surtout au niveau du visage, pourtour du nez, de la bouche, les plis des fesses, le nombril : ce sont des zones appelées « gîtes bactériens ». L’impétigo peut être récidivant, dans ce cas le dermatologue conseille une désinfection prolongée :

« Lorsque l’impétigo a tendance à récidiver, il faut faire une désinfection prolongée pendant 3 à 4 semaines avec de la crème antibiotique. En général cela fonctionne. » 

  • L’urticaire

Réaction allergique ou à un stress, l’urticaire forme des plaques rouges qui démangent très fortement. Ces plaques disparaissent généralement en quelques heures, si les épisodes se multiplient, un traitement antihistaminique aide généralement à faire passer l’urticaire. 

Soigner et prévenir les affections de la peau 

Pour soigner l’eczéma notamment, plusieurs remèdes sont souvent évoqués, le Dr Becherel fait le point sur les différentes méthodes : 

« Le lait maternel a peut-être un effet hydratant en dehors de cela, aucun effet n’a été démontré. Ce qui est important en cas de dermatite atopique c’est de bien hydrater la peau. Mais aussi de ne pas avoir peur des corticoïdes. L’application d'une crème à base de cortisone peut être indispensable car elle va traiter l'inflammation et calmer les démangeaisons. La dose est adaptée aux bébés. Aucune inquiétude. Cette peur infondée est souvent responsable de l'arrêt prématuré du traitement, ce qui est bien dommage pour le confort du bébé et risque de laisser l'eczéma s'étendre. »

Les cures thermales sont également efficaces pour apaiser l’eczéma et son aussi remboursées par la sécurité sociale. 

Comme nous l’avons vu, il faut également faire attention aux produits utilisés pour les soins de son bébé. Les lessives pour bébé, ce n’est pas simplement du marketing ! Pour les petits à la peau sensible cela peut réellement aider à prévenir les sécheresses cutanées. Pour vêtir son bébé, privilégier le coton au synthétique et à la laine. Certaines marques prévoient aussi des vêtements avec des coutures extérieures et des moufles pour empêcher le bébé de se gratter avec ses ongles.

En cas de doute, voir un dermatologue 

Une rougeur qui évolue très vite sur le corps, qui dépasse la zone de la couche pour s’étendre sur le torse, le dos, les jambes. Cela peut évoquer un eczéma un peu sévère, une infection, une candidose qui s’étend. Des boutons sur les muqueuses (bouche, narine, anus…) purulents, ou des croûtes, peuvent évoquer un herpès. L’herpès peut-être embêtant chez le nourrisson car le virus prolifère plus que chez l’adulte et peut s’étendre.

Le mieux est toujours d’avoir l’avis d’un professionnel, même s’il sert simplement à rassurer les parents sur une affection bégnine. 

La rédaction de La Maison des Maternelles