france.tv

Adopter un animal : à quoi faire attention ?

3 min de lecture
Publié le 07.10.2020 à 16h41 
(mis à jour mardi dernier à 11h32)

Vos enfants veulent un chien ou un chat et vous vous sentez prêt à en accueillir un chez vous. Voici les conseils LMDP pour adopter dans les meilleures conditions un animal.

S’assurer qu’on est prêt

Aurélie Ithurbide est cheffe d’équipe à la SPA d’Orgeval (Yvelines), elle nous explique quelles sont les questions à se poser avant d’accueillir un animal dans son foyer : 

« Quand les enfants veulent un animal il faut que les parents se posent la question : Est-ce que moi j’ai envie d’assumer un animal ? Est-ce que j’ai envie de m’engager sur le long terme ? Il ne faut pas oublier que l’on s’engage sur 10, peut-être même 15 ans ou plus. Durant ces années notre vie peut évoluer : on peut passer d’une maison à un appartement, on peut perdre son travail, ou on peut avoir une arrivée d’enfant… »

Où adopter ?

Vous pouvez adopter un chat, un chien, ou un NAC (nouvel animal de compagnie comme un rat, un furet, une tortue…) dans un des 64 refuges de la SPA. L’association est présente sur tout le territoire français et en Guadeloupe. 

Vous pouvez également vous rendre sur le site de 30 millions d’amis, sur lequel on trouve la liste de tous les refuges et associations avec lesquels la fondation travaille. Elle propose également nombre d’animaux de compagnie à l’adoption. 

Les adoptions sont également possibles via La Fondation Brigitte Bardot qui possède 2 refuges.

Vous pouvez également vous rendre chez un éleveur, ou chercher votre animal de compagnie auprès de particuliers.

Combien ça coûte ?

Quelque soit le refuge, l’association ou la fondation dans lequel vous adoptez, une participation vous sera demandée. Car il faut savoir que lorsque l’on vous confie un animal, il a, en amont, été stérilisé, vacciné et a reçu des soins. Ces participations qui peuvent être libres ou aller jusqu’à quelques centaines d’euros, permettent de couvrir ces frais mais aussi d’aider les associations à continuer de prendre soin d’autres animaux. Les tarifs chez les éleveurs sont généralement plus élevés que chez les particuliers ou les refuges.

Attention, en dehors du coût de l'animal pour son adoption, pensez aussi aux frais que vous aurez chaque mois pour votre animal : santé, alimentation, équipements, frais éventuels de garde... 

Les aides de gardes

Si vous hésitez à adopter un animal car vous avez peur qu’il n’y ait personne pour s’en occuper la journée quand vous êtes au travail et les enfants à l’école, sachez qu’il existe de nombreuses solutions de garde. Cela peut aussi être utile si vous ne pouvez pas l'emmener en vacances.

Pasbete.com

C’est une plateforme solidaire de garde d’animaux entre particuliers. Il suffit de s’inscrire sur le site internet. Cela peut concerner une garde régulière ou ponctuelle si vous avez un empêchement de dernière minute, un problème de santé ou un déplacement professionnel.

Homesitting.fr

Vous souhaitez partir en vacances et avez besoin que quelqu’un de confiance garde vos animaux ? Ce site est pour vous. Il met en relation des retraités avec des familles. Le principe est simple : vous laissez votre habitation et vos animaux aux seniors qui vont en prendre soin pendant vos vacances. Cela demande une participation financière raisonnable de la part de la famille, et permet à des retraités de voyager. 

Club-oscar.fr

Si vous ne souhaitez pas vous séparer de votre animal durant les vacances, ce site répertorie les endroits, en France, qui acceptent les animaux pour les vacances. 

SOS Pets and co

Cette application gratuite vous permet de trouver le vétérinaire, le taxi animalier… le plus proche de chez vous. Pratique lorsque vous êtes propriétaire d’un animal. 

La rédaction de La Maison des Maternelles